Il prend des photos de cet, mais mais ne sait pas que sont geste va changer la vie de ce dernier

Le déclenchement d’une guerre signifie tant de choses: cela signifie risquer de perdre les gens que vous aimez, cela signifie risquer de ne pas pouvoir nourrir ses enfants, cela signifie risquer de perdre son emploi.
C’est la situation dans laquelle s’est retrouvé Abdul Halim al-Attar, un réfugié syrien qui s’est enfui au Liban avec sa fille. L’une de ses photos, prise par un passant, est devenue virale jusqu’à ce qu’elle arrive sous les yeux de la personne qui allait changer sa vie.
Abdul vendait des stylos dans les rues de Beyrouth avec sa fille Reem sur l’épaule, endormie.

Quand on pense que dans son pays d’origine, il était manager dans une chocolaterie…
Le militant islandais établi en Norvège, Gissur Simonarson, est tombé sur ces photos et a retrouvé son identité et a lancé une campagne de collecte de fonds pour l’aider.


En peu de temps, son initiative a recueilli beaucoup plus que ce qu’il avait demandé initialement, jusqu’à arriver à plus de 190.000 dollars receuillis en quatre mois.

Aujourd’hui Abdul et la petite Reem ne vivent plus dans la rue…

Parce que grâce à cet argent, Abdul a pu ouvrir trois activités, donnant du travail à 16 autres réfugiés syriens.

L’homme a ouvert une boulangerie, un kebab et un restaurant. L’argent en plus a été donné à d’autres réfugiés syriens dans des conditions tout aussi critiques.

Articles similaires

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *