Les femmes âgées célibataires auraient une vie plus saine et heureuse que celles qui sont mariées selon une étude

La croyance populaire et plusieurs études scientifiques affirment que le fait d’être marié apporte une vie plus heureuse.

Pourtant, ça ne semblerait pas être le cas pour les femmes d’un certain âge…

Une nouvelle recherche menée en Italie suggère que les veuves sont moins stressées et ont une meilleure santé que les femmes dont le mari est encore vivant.

La chercheuse principale, Caterina Trevisan, de l’Université de Padua, en Italie, relate que les hommes âgés se sentent mieux, en termes de bien-être pur, quand ils sont mariés alors que les femmes sont « plus enclines à être stressées et ont tendance à trouver leur rôle restrictif et frustrant ».

Selon madame Trevisan, comme les femmes ont généralement une espérance de vie plus longue que les hommes, les femmes mariées peuvent souffrir des effets négatifs de leur rôle d’aidante, car elles dédient une grande partie de leur temps à prendre soin d’un mari âgé qui a plus de chances d’être en mauvaise santé qu’elles.

D’après un sondage réalisé par Today, même les jeunes femmes ont l’impression que leur mari nécessite autant d’attention (et même plus) que des enfants!

Bon nombre de femmes trouvent que le mariage est aussi stressant que la maternité, alors que d’autres avouent que leur mari les stresse encore plus que leurs enfants.

Une maman moyenne évalue son niveau de stress à 8,5 sur 10, et 46% des femmes qui ont pris part à l’enquête ont affirmé que leur mari les stressait plus que leurs enfants.

Cette enquête a révélé que :

• 75% des femmes mariées affirment être les seules à s’impliquer dans les tâches parentales

• 20% des jeunes mamans affirment que la raison principale de leur stress quotidien est un manque d’aide et de soutien de la part de leur partenaire

• presque 100% des femmes ayant participé à cette étude ont affirmé que leur niveau de stress était le résultat de la pression d’un manque de temps constant en raison de toutes les tâches ménagères

Les femmes s’ensortent généralement mieux quand elles vivent seules, car elles sont libérées des rôles traditionnels qu’on attend souvent qu’elles jouent, des variations émotionnelles et des préjudices moraux.

Elles n’ont plus à essayer de satisfaire quelqu’un d’autre ni à sacrifier le temps consacré à leurs passions, intérêts et relations sociales.

Cela ne signifie pas que le mariage ne peut pas être positif, à condition que le partage des tâches soit réellement équitable et que les conjoints puissent tous les deux recharger leurs batteries et être valorisés.

Articles similaires

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *