Préparer des gâteaux pour les autres est bon pour votre santé mentale, selon les psychologues

Les amateurs de cuisine ne disent jamais non à la préparation d’un beau dessert. Ils sont prêts à en faire un chaque fois qu’il y a un anniversaire et ils ne reculent jamais devant une occasion. Cuisiner un gâteau n’est jamais simple et ça peut-être fatiguant et pourtant les gens qui le font habituellement sont toujours heureux, détendus et prêts à préparer un gâteau pour la prochaine occasion. Comment une telle chose pourrait-elle être possible ? La psychologie semble avoir la réponse….

La préparation de gâteaux est bénéfique pour la santé mentale et l’expression créative d’une personne. La psychologie a montré depuis longtemps qu’avoir un loisir créatif pour s’exprimer réduit considérablement le stress, qu’il s’agisse de peinture, de musique ou de cuisine. La Doctoresse Donna Pincus, professeure de psychologie à l’Université de Boston, a expliqué que le stress est lié à de nombreux problèmes mentaux et physiques et que trouver des moyens de les gérer peut être la solution.

Après tout, faire des gâteaux pour les autres a toujours été une véritable forme de communication. Par exemple, l’habitude d’offrir de la nourriture aux personnes décédées est un moyen de communiquer leurs sentiments. Surtout ceux qui ont du mal à les démontrer ouvertement s’accrochent encore à ces pratiques culturelles.

Préparer des gâteaux peut donc avoir des effets sur la santé mentale similaires à ceux de la méditation, de nombreux cours de thérapie culinaire comme ceux organisés par l’éducatrice socio-sanitaire Julie Ohana se sont propagés. Ces rencontres s’inscrivent dans le type de thérapie dite d’activation comportementale, car faire des gâteaux est un excellent moyen de se concentrer sur le moment présent et l’image globale des choses. Penser à la recette étape par étape, penser à la recette dans son ensemble, penser au moment où elle sera prête et finalement partagée signifie être conscient de ses actions et ainsi réduire les pensées négatives qui affligent l’esprit.

Cuisiner pour les autres est aussi un acte de générosité qui augmente le sentiment de bien-être et réduit ainsi le stress, ces formes d’altruisme ont des résultats tangibles sur l’émotivité des gens et ont été documentées depuis des années dans de nombreuses études scientifiques. Sacrifier du temps en cuisinant pour les autres a aussi une signification émotionnelle et physique ! Préparer quelque chose pour les gens que nous aimons et pour quelqu’un qui appréciera sûrement notre plat, apportera plus d’avantages que lorsque vous faites des desserts juste pour votre plaisir personnel.

Bref, la prochaine fois que vous demandez à quelqu’un de vous faire un bon gâteau, ne vous sentez pas coupable : vous le faites pour son bien-être!

Articles similaires

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *